Terrassement

Pour commencer nous avons dû faire un débroussaillage complet du terrain et démolir une petite maison de jardin en ruine qui se trouve être en pierres… et des pierres on va en avoir besoin.

Premièrement pour le remblai du parking et ensuite réfection des murs en pierres sèches qui bordent notre terrain.

Il est temps maintenant d’implanter notre maison containers, à l’aide de chaises périphériques à 50cm du bâti (cadres d’angle en bois solidement plantés dans le sol) il nous a suffit de tendre des cordeaux pour obtenir la forme de la maison, vérifier les dimensions du bâti, des limites de propriété, et les équerrages très précisément. Ensuite le terrassement et l’enfouissement de tous les réseaux (eaux usées, eaux pluviales, eau potable, fourreau EDF et Telecom, puit canadien etc…) encore une fois la précision est de rigueur car sous le plancher des containers il y a des longerons et traverses, il ne s’agit pas qu’un tuyau de vidange ou un fourreau tombe sur ces fameux longerons (cf * article fondations) vous comprendrez pourquoi par la suite, nous avions donc au préalable fait un plan côté de leur emplacement.

A l’aide d’une mini pelle nous avons commencé les tranchées des différents réseaux sans oublier l’eau pour le jardin, les fourreaux du portail, l’éclairage extérieur… Le décapage du parking et le remblaiement avec les pierres de la petite maison (il faut prévoir un endroit stabilisé pour l’emplacement de la grue).

Concernant la fosse septique sachez que nous n’avons pas le choix de la filière, l’organisme qui encadre l’assainissement autonome géré par la communauté de communes :  le SPANC ( service public d’assainissement non collectif) vous impose un type de fosse et d’épandage en fonction de l’étude de sol obligatoire et la mairie vous donnera une autorisation de rejet dans le milieu superficiel. Ces démarches sont à réaliser en amont et à joindre avec votre demande de permis de construire.

Dans notre cas ce sera une fosse avec filtre compact à fragments de coco. L’avantage de cette filière est qu’il y a moins d’entretien qu’une micro station et moins de consommation électrique pour une surface réduite. Une fois la fosse mise en place nous avons dû attendre le passage du technicien du SPANC qui vient vérifier la conformité de l’installation avant de refermer les tranchées. Voilà, après deux weekends de location de machine et quelque centaines de mètres de divers tuyaux nous sommes prêts pour façonner la dalle qui viendra recevoir nos containers.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s