Assemblage et renforts

Une fois les containers en place, pour les assembler, il suffit de souder les angles ISO (cubes percés dans les angles qui servent d’ancrage) entre eux et dans un premier temps seulement les angles hauts.

Dans un second temps nous avons assemblé les montants verticaux des angles joints en partie basse avec boulons et écrous de diamètre 16mm, pourquoi ce procédé ?

Il faut bien comprendre que nos containers si solides soit ils, le sont parce que c’est  un assemblage de différentes pièces métalliques soudées entre elles, ce qui donne un ensemble rigide et très robuste pouvant contenir 10 fois son propre poids et supporter jusqu’à 150 tonnes.

Le plancher du container composé de longerons et de traverses est à l’origine soudé précontraint. C’est à dire qu’une fois posé à terre, seuls les quatres coins reposent sur le sol, les longerons font un léger arc de cercle et ne reposent pas au sol dans leur milieu. Comme nous allons enlever plusieurs côtés sur toute leur surface, le plancher va devenir souple et avoir un effet de rebond fort désagréable pour une maison. C’est pour cela que nous allons fixer à plusieurs endroits les longerons et les contraindre sur la dalle à l’aide de tiges filetées scellées de 16 mm.

Malgré le soin apporté à la planéité de la dalle (on n’est pas des pros) il est nécessaire de recaler avec des petites plaques de tôle soudées certains angles des containers qui suite à cet assemblage se sont relevés du sol. J’ai opté pour ce procédé car si j’avais soudé les parties basses des containers entre elles, au moment de la découpe intérieure de la tôle, une déformation de la structure ce serait produite et n’aurait plus laissé libre la distension des containers.

Pour ces mêmes raisons et du fait de ne pas avoir de containers à l’étage, pour porter la partie haute de la pièce principale, nous allons devoir poser différents renforts (1 en extérieur et 2 en intérieur de la maison) pour garantir la solidité de l’ensemble. Tout d’abord un IPN de 160mm placé perpendiculairement sur le toit des containers et soudé aux extrémités et en son centre à l’aide de platines qui vont porter en sous face deux UPN de 120mm  de 12 ml de long, posés sur les retombées du plafond. Tout cet ensemble boulonné, soudé.

Nous avons procédé de la même façon pour l’ouverture de la baie vitrée du salon (7 ml de long) et en règle générale pour toutes les ouvertures même séparatives. Notons que certaines ouvertures peuvent être faites avant les renforts mais il est préférable de renforcer avant la découpe.

Pour que nous soyons au sec et protégé des intempéries en attendant que la toiture soit posée, nous avons soudé une bande goudronnée de 30 cm de large sur chaque jonctions de containers pour commencer les découpes intérieures.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s